La Margoule dans l’Avenir !

Notre patro a la chance d’avoir eu ce matin une place de choix dans le journal de l’Avenir!

Voici l’article :

article-page1

 

PIPAIX

Le patro fédère depuis un demi-siècle

À Pipaix, le patro «La Margoule» a vu défiler des milliers de jeunes au gré des décennies. L’aventure humaine dure depuis 50 ans.

Les évolutions de ces dernières décennies ont profondément changé le visage de l’entité leuzoise, la faute notamment au déclin de l’industrie du textile. Si elle a perdu l’un de ses fleurons, la commune n’en reste pas moins attractive à plus d’un titre. Il suffit de s’en référer à son terreau particulièrement riche en mouvements de jeunesse pour s’en convaincre. Des guides de Leuze aux scouts de Grandmetz en passant par le patro Leuze mixte pour ne citer qu’eux, pas moins de sept organisations cohabitent aujourd’hui en parfaite harmonie dans l’ancienne cité bonnetière.

Pour le patro «La Margoule» de Pipaix, cette année 2015 marque un cap important de son existence puisqu’il soufflera prochainement ses cinquante bougies. L’occasion notamment de jeter un œil dans le rétroviseur de ce mouvement qui a vu défiler des milliers de jeunes depuis sa portée sur les fonts baptismaux.

«Cette longue aventure a été une merveilleuse école de vie pour tous ces patronnés de Pipaix et des environs qui gardent souvent de leur passage au patro un souvenir ému mais aussi un esprit de groupe et d’amitié à toutes épreuves », atteste Mélanie Lepape, la porte-parole de l’équipe organisatrice des 50 ans de «La Margoule».

Les plus anciens se souviendront pour la petite histoire que c’est à l’instigation du curé de Pipaix, Raymond Allard, qu’une joyeuse bande de garçons s’était réunie pour la première fois autour d’animateurs bénévoles.

Un démarrage certes hésitant en ce printemps 1965 mais qui allait rapidement faire des émules auprès d’un groupe de filles.

L’engouement va croissant comme en témoigne la fréquentation en constante hausse des deux patros et c’est donc presque naturellement que les sections garçons et filles décident d’unir leur destinée pour donner naissance au patro mixte «La Margoule».

Anciens, manifestez-vous!

Si l’intérêt pour le mouvement ne faiblit pas, le demi-siècle traversé ne fut pour autant pas un long fleuve tranquille. «Au fil du temps, les animateurs ont, il est vrai, dû faire face à de nombreuses embûches pour tenir le groupement à flot. Entre les problèmes de trésorerie liés au manque récurrent de subsides, de locaux ou encore d’intendance, cela n’a pas toujours été facile. Mais à force d’obstination, les responsables du patro ont su pérenniser la structure», explique Mme Lepape.

Toutes ces péripéties font désormais bel et bien partie de l’histoire ancienne pour les patronnés du village de Pipaix.

Le dernier grand camp estival s’est d’ailleurs clôturé sur un beau succès de participation, mobilisant pas moins de 150 jeunes de tous âges. Mais parce que le patro «La Margoule», c’est avant tout une grande famille, un appel a récemment été lancé pour retrouver les anciens. Une page Facebook, intitulée «Ancien patro de Pipaix», a ainsi été créée dans le but de les regrouper et de les convier aux diverses festivités qui rythment la vie du patro leuzois tout au long de l’année.